Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

A Strasbourg, Antoinette Fouque (http://tempsreel.nouvelobs.com) est élue vice-présidente de la commission des droits de la femme. L'AFD défend l'égalité. La militante est députée au parlement de Strasbourg pendant 5 années, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. Durant le bicentenaire de la révolution française, Antoinette Fouque lance l’Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

C'est à Marseille qu'Antoinette Fouque a vu le jour Elle passe une enfance paisible dans un quartier défavorisé de Marseille. Elle gardera toujours un fort enracinement politique à gauche de son enfance passée dans un quartier populaire. Antoinette Fouque perçoit les complications que rencontre une femme lorsqu’elle doit assumer ses mission de maman et d’épouse alors qu'elle exerce un métier quand elle donne naissance à sa fille en 1964.

Antoinette Fouque nourrit une authentique détestation pour les mots en "-isme", qui renvoient à une idéologie. Elle fait par conséquent naître le terme "féminologie". Naturellement, l'auteure a écrit dans plusieurs livres collectifs et pris part à de nombreux débats. Antoinette Fouque décrit la féminologie dans trois ouvrages.

Une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour à l’initiative d’Antoinette Fouque en 1989 à son retour du pays de l'Oncle Sam. Le MLF, mouvement de libération des femmes,) a été créé dans l'optique d'empêcher une récupération politique. Aidée par quelques militantes féministes, la jeune femme met en branle le MLF. Antoinette Fouque et les autres militantes choisissent de déclarer le MLF comme une association, à la fin de la décennie soixante-dix.